Bandeau Emmanuel Adébayor au centre  remettant le don aux enfants du village Kara

Dans le cadre de sa tournée nationale humanitaire, Emmanuel Adebayor, la Star Internationale Togolaise de football a visité le village d’enfants SOS de Kara ce Mercredi 21 Juin 2017. Il était accompagné d’autres joueurs internationaux, de fans et de journalistes.

Illust Adébayor consolant un enfant en pleurs

Les enfants du village Kara n’en croyait pas leurs yeux d’accueillir cet hôte de marque. Emmanuel Adébayor, leur star, leur modèle, leur fait l’honneur de sa présence ! Et, naturellement, c’est en lui tendant un ballon rond qu’ils lui ont souhaité la bienvenue. Puis ils le conduisirent au terrain sur lequel eux – mêmes jouent régulièrement au football.

Emmanuel Adébayor et sa suite firent ensuite le tour des infrastructures du programme SOS à Kara : le village d’enfants, l’hôpital Mère et Enfant, l’école primaire et le jardin d’enfants. La Directrice du programme, Mme KPATCHA Odile, eut tout le loisir de l’entretenir sur les bénéficiaires de ces différentes interventions : 90 enfants et 54 jeunes en prise en charge familiale complète, 350 enfants de 73 familles dans les communautés les plus vulnérables de la préfecture de la Kozah et environ 500 élèves qui fréquentent les structures scolaires.

Les cris et les ovations de l’assistance atteignirent leur paroxysme lorsque la star prit la parole. Celui – ci félicita les responsables de l’œuvre qu’il venant de découvrir. Il présenta à son tour les joueurs internationaux qui l’accompagnaient dans cette tournée. En bon grand frère il donna des conseils aux enfants sur les études, la politesse, afin qu’ils deviennent des hommes et des femmes accomplis.

Après cette intervention fort applaudie vint la remise officielle de don composé de sacs de maïs et de riz, de cartons de pâtes alimentaires, de sucre, de tomate et de savon, de bidons d’huile ainsi que d’un lot de chaussures.

C’est toujours sous le charme de cette rencontre que les enfants firent de gans « au revoir » à Emmanuel Adébayor.