Bandeau sarah

Dans le cadre du partenariat entre SOS Belgique et SOS Togo, des missions belges sont régulièrement accueillies dans les programmes SOS du Togo. Le mardi, 21 mai 2015, le Programme de Renforcement  de la famille (PRF) Kara a reçu la visite de Mme Sarah Hiff, en mission à Kara et Dapaong.

A l’étape  de Kara, la visite au PRF  a été  consacrée à la rencontre  avec les groupements villageois d’épargne de crédit (GVEC) dans la communauté de Lassa- Elimdè.

illustr sarahDès son arrivée à 16 heures à Kara, Mme Sarah Hiff, Coordonnatrice de Programme à SOS Belgique, conduite par M.ALI- BIDJOWE, Coordonnateur National des PRF et Mme SHOGOOLOU, Coordinatrice Programme Familles d’origine Kara, s’est dirigée vers la communauté d’Elimdè où une grande foule l’attendait. On pouvait reconnaître la chefferie, le comité villageois de développement (CVD), les membres des GVEC en uniforme et le reste de la population. La délégation a été accueillie avec des chants du groupe « Soo » de la communauté.

La rencontre a commencé avec le mot de bienvenue du chef du village. Celui-ci après avoir rappelé le partenariat entre le PRF et sa communauté, a remercié SOS Villages d’Enfants pour sa mission en faveur du développement communautaire et surtout de la protection de l’enfance.

Le président du CVD, responsable des GVEC, conformément au programme établi, a rappelé le démarrage de l’initiative des GVEC à Elimdè (en 2012) et présenté le bilan financier du cycle  d’activités (2014-2015) qu’ils viennent de clôturer en mars dernier. On pourrait retenir de ce bilan 3 311 800FCFA mobilisés par 3 GVEC composés de 70 membres. Au lancement du nouveau cycle, on compte 131 membres  pour 6 GVEC.

Les six GVEC existants se sont ensuite retrouvés, par groupe, pour la mobilisation des épargnes, permettant ainsi aux visiteurs de voir réellement comment fonctionnent ces groupements. A la fin de la mobilisation des épargnes, l’hôte a pris la parole pour remercier toute la communauté pour la chaleur de l’accueil et féliciter les GVEC pour les efforts à s’autonomiser en vue d’une meilleure prise en charge des enfants et  du développement de la localité.

La clôture de la rencontre par le chef a  donné le ton aux réjouissances populaires auxquelles ont également pris part les visiteurs.

La Coordinatrice Programme Familles d’Origine SHOGOOLOU Edwige