bandeau

La promotion et la protection des droits de millions d’enfants, privés de la protection parentale ou risquant de l’être, connaissent de graves dysfonctionnements et manquements partout dans le monde. Face à ce constat, la communauté internationale a décidé de rechercher les moyens devant conduire à l’amélioration des conditions de vie de ces enfants. Ainsi le 20 novembre 2009, pour marquer le 20ème  anniversaire de la Convention des Nations Unies, relative aux Droits de l’Enfant (CDE), l’Assemblée Générale des Nations Unies a adopté les « Lignes directrices relatives à la protection de remplacement pour les enfants ».

illus2 lancement CFMDans le but de promouvoir sa diffusion et de soutenir sa mise en œuvre au Togo, SOS Villages d’Enfants Togo en partenariat avec la DGPE (Direction Générale de la Protection de l’Enfant), l’UNICEF, TdH (Terre des Hommes), Plan Togo, BNCE-Togo (Bureau National Catholique de l’Enfance au Togo), Borne Fonden et FODDET-Togo (Forum des Organisations de Défense des Droits de l'Enfant au Togo), ont lancé officiellement ce mardi 30 décembre 2014, une campagne de plaidoyer dénommée « Prends soin de MOI ».

Le lancement qui est placé sous le «Haut Patronage du Ministère de l’Action Sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation», s’est tenu à la salle  Agora SENGHOR de la paroisse universitaire St. Jean Apôtre de Lomé. Etaient présents, la Ministre, Madame Dédé Ahoéfa EKOUE, la Directrice Nationale de SOS Villages d’Enfants Togo, Madame Manzi-Nika BAKOUSSAM, le Représentant Résident de Plan Togo, Monsieur Mohamed BAH ainsi que les représentants de certains consuls au Togo.

La campagne « Prends soin de moi » est née des conclusions des études approfondies menées par SOS Villages d’Enfants International dans plusieurs pays. Les évaluations ont levé le voile sur d’abominables violations des droits de l’enfant partout dans le monde. C’est pourquoi , SOS Villages d’Enfants défend, en matière de travail social, une approche holistique, associée à des pratiques de pointe, qui garantissent que la Convention des Nations Unies, relative aux droits de l’enfant, soit appliquée dans les faits. Les besoins varient d’un pays à un autre, mais le message adressé par les enfants, vivant dans une protection de remplacement ou dans des familles vulnérables, reste, lui, invariable. C’est un appel désespéré au respect de leurs droits, que veut résumer le nom de la campagne, « Prends soin de moi ! ». Cette campagne fait suite à une évaluation des systèmes de prise en charge alternative des enfants vulnérables au Togo, réalisée en juin 2013.

illus3 lancement CFML’Etat togolais et les autorités influentes sont désormais informés de l’existence d’un outil, pour améliorer la qualité de la prise en charge des enfants à l’intérieur des frontières togolaises. L’outil d’évaluation, pour la mise en œuvre des lignes directrices des Nations Unies, relatives à la protection de remplacement pour les enfants, a permis non seulement d’identifier les lacunes dans les domaines de la prise en charge et du renforcement des familles au Togo, mais également d’émettre des recommandations fondées sur l’expérience et les bonnes pratiques d’experts.  Un ensemble d’informations jusque-là inaccessibles, sont désormais disponibles, ce qui donnera aux décideurs togolais, une image plus nette de la situation.

Le rapport d’évaluation est parvenu à la conclusion suivante: «l’autonomie des familles vulnérables doit être renforcée et la séparation des parents de leurs enfants évitée. Lorsque le placement dans une protection de remplacement est jugé nécessaire, la qualité de la prise en charge doit être assurée au moyen de solutions personnalisées». SOS Villages d’Enfants défend l’idée que chaque enfant, qu’il grandisse dans une famille ou dans une structure de protection de remplacement, a le droit de connaître les rapports positifs, stables et chaleureux dont il a besoin pour son développement personnel.

Il existe un véritable fossé entre la théorie des droits de l’enfant et la manière dont celles-ci sont appliquées de par le monde. Pour les enfants privés de protection parentale, ou qui risquent d’en être privés, les conséquences de cette situation sont particulièrement graves, et parfois irréversibles. L’Afrique sub-saharienne est la seule région du monde où le nombre d'enfants privés de soins parentaux est en augmentation. Au Togo un grand nombre d’enfants ont besoin d’un soutien et d’une prise en charge de remplacement.  En effet, moins de deux tiers des enfants togolais (64,4%) vivent avec leurs deux parents ; 20,9% vivent avec seulement l’un d’entre eux ; 15,2% avec leur mère; 4,8% avec leur père et 14,9% ne vivent avec aucun des deux. Certains d’entre eux, malheureusement, sont privés de prise en charge parentale. Il s'agit d'une crise à combustion lente qui pourrait échapper à tout contrôle, si des millions d'enfants sont obligés, en  transition vers l'âge adulte, de se développer sans une prise en charge et  le soutien des familles.

illus5 lancement CFMSOS Villages d'Enfants et ses partenaires tirent la sonnette d'alarme, sur la nécessité urgente d'aborder la prise en charge familiale, l'éducation et la santé de la génération actuelle des enfants orphelins et vulnérables. Les enfants qui grandissent sans amour et dans des circonstances désespérées, ont souvent du mal à réussir en tant qu'adultes. La société dans son ensemble va souffrir, quand un nombre croissant de citoyens improductifs, avec la participation civile et sociale limitée, devrait assumer des responsabilités  dans  leurs communautés.  Si nous n'investissons pas dans ces enfants d'aujourd'hui, nous ne pouvons pas espérer atteindre la sécurité sociale et économique de notre pays, ou dans le monde, demain.

C’est donc guidée par l’esprit de la Convention des Nations Unies, relative aux droits de l’enfant et des lignes directrices des Nations Unies, pour la prise en charge alternative, que SOS Villages d’Enfants Togo, en collaboration avec d’autres partenaires, se battent  pour les droits des enfants et défendent l’idée selon laquelle, le cadre familial est de loin le plus propice à leur développement.

Grâce à cette campagne, SOS Villages d'Enfants et ses partenaires vont travailler main dans la main avec le gouvernement, pour créer de nouveaux systèmes de prise en charge et renforcer les capacités des organisations existantes. Notre objectif est de créer des solutions, qui aideront non seulement un enfant, une famille ou une communauté, mais aussi d'améliorer le bien-être des enfants vulnérables à l'échelle nationale.

Notre humanité ne peut se permettre de gaspiller le potentiel d'un enfant quel qu’il soit.