• Titre du projet : Familles et Communautés Fortes pour la Protection des
  • Période de mise en œuvre : Janvier 2018 – Décembre 2022

Le projet intitulé ” Familles et Communautés Fortes pour la Protection des Enfants garantit les droits des enfants à risque de perte de soins parentaux à Atakpamé, (Togo). Il est mis en œuvre depuis janvier 2018 pour une période de 5 ans (2018-2022) dans les communautés d’Aféyé -Kpota et de Kamina. 

  • Objectif général: Contribuer au renforcement des communautés et des familles de Aféyé-Kpota et Kamina afin de garantir un environnement familial chaleureux et protecteur aux enfants à risque de perdre la prise en charge parentale à Atakpamé d’ici 2022.

  • Résultats attendus:

-R1: Renforcement de la capacité organisationnelle de SOS Villages d’Enfants Togo

-R2: Les familles ciblées sont responsabilisées et ont une autonomie et une capacité accrues pour protéger et promouvoir les droits de leurs enfants

-R3: Les organisations communautaires et les partenaires de la communauté locale ont une capacité accrue à protéger et à promouvoir les droits des enfants qui risquent de perdre la prise en charge parentale et de répondre activement à la situation des enfants et des familles vulnérables

-R4: SOS Villages d’Enfants Togo s’engage activement auprès des autorités gouvernementales et réseaux pertinents afin d’améliorer la mise en œuvre des droits des enfants qui risquent de perdre la prise en charge parentale

-R5: Les enfants et les jeunes des familles ciblées ont les moyens de revendiquer leurs droits, de participer et d’influer sur les questions qui les concernent.

-R6: Les hommes participent activement à la protection et à la prise en charge des enfants au quotidien

  • Bénéficiaires du projet 
  • 860 enfants répartis comme suit: 20 membres du conseil consultatif préfectoral (10 filles et 10 garçons), 40 membres du club enfants (20 filles et 20 garçons) et 800 enfants bénéficiaires du programme de renforcement de la famille;
  • 211 familles bénéficiaires du programme de renforcement;
  • 30 membres de l’OBC (membres du comité de développement villageois / quartier et chefferie traditionnelle) à raison de 10 femmes et 20 hommes),
  • les populations des 2 communautés ciblées (Djama et Kamina) environs 37 612 habitants;
  • tous les autres enfants de Atakpamé (émissions radiophoniques, le plaidoyer etc,)
  • Principales activités
  • Accompagnement de 211 familles pour 804 enfants
  • Organisation des ateliers d’art culinaire et de compétence de vie avec les parents tuteurs
  • Mise en place de 2 chaînes de solidarité
  • Promotion de 13 groupements d’épargne et de crédits
  • Construction de 50 latrines familiales et de 2 salles de réunions communautaires
  • Initiation des activités de self help (groupes citoyens)
  • Initiative du « Parlement de femmes »
  • Mise en place des clubs d’enfants
  • Accompagnement de 55 jeunes déscolarisés en formation professionnelles
  • Mise en place d’un mécanisme communautaire de protection de l’enfant dans chaque communauté.
  • Principaux résultats
  • Pour les communautés
  • Création d’un jardin d’enfants d’initiative communautaire
  • 2 parlements de femmes fonctionnels et favorisant le leadership des femmes, l’assistance mutuelle entre les femmes, l’éducation de base équitable pour les filles et les garçons et la communication entre parents et enfants au sein des familles
  • 13 Groupements d’épargne et de crédit de 329 membres (42 hommes et 287 femmes) permettent aux parents/tuteurs membres d’épargner pour renforcer leurs AGR et réaliser progressivement les projets de vie de leurs familles respectives;
  • 50 latrines familiales construites et contribuant à l’assainissement de l’environnent familial et communautaire;
  • Un mécanisme communautaire de protection fonctionnel dans chaque communauté pour prévenir et réduire les violences faites aux enfants,
  • 2 salles communautaires aménagés à Aféyé-Kpota et à Kamina favorisant la concertation entre les acteurs communautaires, accueillent toutes les réunions publiques et activités d’envergure communautaire
  • Pour les familles
  • 76% des familles ont fait des progrès satisfaisant dans leur processus d’autonomisation;
  • 82% des ménages ont acquis une sécurité alimentaire
  • 95% des parents / tuteurs ont une meilleure connaissance de leurs responsabilités et ont développé de bonnes aptitudes et compétences parentales
  • 145 parents sur 211 accompagnés, soit 69% des parents, sont membres des groupes d’épargne;
  • 2 chaines de solidarité de 19 bénéficiaires font l’élevage de porc, mouton et chèvre
  • 95% des enfants d’âge scolaire sont régulièrement inscrits à l’école
  • 81 jeunes dont 50 filles inscrits en formation professionnelles et 9 (dont 5 filles) ont obtenu leur Certificat de Fin d’Apprentissage
  • Pour les enfants
  • Amélioration des performances scolaires: sur 452 enfants régulièrement inscrits 324 ont réussi à leur examen en 2021 soit 71% contre 62% en 2018.
  • 2 clubs d’enfants fonctionnels
  • Financement d’un projet des enfants sur la lutte contre les grossesses précoces en milieu scolaire par la mairie Ogou1
  • Partenaires du projet
  • Préfecture de l’Ogou
  • Mairie
  • Direction Régionale de l’Education
  • Inspection des Ecoles Primaires Publiques
  • Direction Préfectorale de la Santé
  • Direction Préfectorale de l’Action Sociale
  • Agence Nationale de Développement à la Base
  • Institut de Conseil et d’Appui Technique
  • Direction Régionale de l’Environnement
  • Centre de Réflexion et d’Emergence des Jeunes
  • Radio La Paix
  • Bureau National Catholique de l’Enfance TOGO
  • Association Togolaise pour le Bien – Etre Familial
  • ODIAE
  • UCJG/YMCA-TOGO

DESCRIPTIF DU PROJET COMMUNAUTES RESILIENTES A LA COVID 19

  • Titre du projet : Communautés Résilientes à la Covid 19 (dans le cadre du projet global Linking Needs to Funds)
  • Période de mise en œuvre : Janvier 2021- Juin 2022

Le projet “Communautés résilientes à la COVID-19” est mis en œuvre en complément des ensembles de services offerts par les programmes de renforcement des familles, en réponse aux effets de la pandémie COVID-19.

  • Objectifs: Améliorer la résilience de 420 familles vulnérables face au COVID-19 dans les préfectures de Zio, Ogou, Kozah et Tône d’ici la fin juin 2022. Plus spécifiquement, le but sera de renforcer les moyens de subsistance et la protection sociale de 420 ménages les plus vulnérables à la suite de la pandémie à COVID-19 dans les 7 communautés ciblées au Togo.
  • Résultats attendus:

R1 : Les ménages dont les revenus ont été affectés par les chocs COVID-19 ont accès à des filets de sécurité sociale pour assurer leur sécurité alimentaire.

R2 : Les capacités de production et de commercialisation des produits agricoles, pastoraux et avicoles au sein des communautés sont soutenues au profit de 420 ménages vulnérables.

R3 : Les communautés ciblées sont mieux organisées et mettent en commun leurs ressources pour l’accès aux soins de santé (y compris la prévention de COVID-19) et la protection sociale des ménages vulnérables.

 

  • Bénéficiaires du projet pour le programme Atakpamé
  • 100 ménages issus des communautés de Kamina et d’Aféyé Kpota
  • Et les populations de Djama et Kamina, environ 37 612 habitants;
  •  
  • Principales activités
  • Planification du projet avec les partenaires
  • Formation des équipes et des responsables communautaires sur les composantes et la gestion des filets de sécurité sociale
  • Formation des agents de santé communautaires et des chefs de famille à l’identification précoce et à la gestion des cas d’enfants âgés de 0 à 5 ans exposés à la malnutrition
  • Distribution de kits alimentaires aux familles les plus vulnérables
  • Soutien à la gestion des urgences médicales pour les parents et les enfants

 

  • Principaux résultats

Accès des ménages aux filets sociaux : Une identification a permis de retenir des potentielles familles bénéficiaires des filets sociaux. Au total 1 777 parents dont 1 320 femmes prennent en charge 6 644 enfants répartis en 3 389 filles et 3 255 garçons. Le Covid 19 et ses corollaires ayant porté un coup au droit à l’alimentation, 92 tutrices et 8 tuteurs (100 familles) du projet ont bénéficié chacun de :

1 sac de riz de 30 kg,

1 bidon de 2 litres d’huile

et des pains de savons (Kpévidi).

La malnutrition des enfants étant une conséquence de la pandémie, 6 Animateurs endogènes, 4 Agents de Santé Communautaire, 11 chefs de familles dont 7 femmes bénéficiaires du projet et 3 animateurs de l’équipe projet ont été formés sur l’identification précoce et à la gestion des cas d’enfants âgés de 0 à 5 ans exposés à la malnutrition. Ces agents formés ont contribué à identifier des 6 enfants malnutris de 0 à 5ans dans les 2 communautés. Un référencement pour une prise en charge médicale a été faite.

Renforcement des capacités de production et de commercialisation des ménages: Une sensibilisation des groupements a été réalisée en collaboration avec le service ICAT  et a porté sur comment réussir les cultures d’Artémésia, gingembre avec la présence de 75 participants dont 46 femmes.

Prise en charge médicale des ménages vulnérables : Au 1er semestre 2021, une prise en charge de 18 parents dont 2 hommes a été effectuée à raison de 2 personnes au CHR Atakpamé et 16 personnes à la Pharmacie Sainte Famille.

 

  • Partenaires du projet
  • Mairie
  • Centre Hospitalier Régional (CHR-Atakpamé)
  • Direction Préfectorale et Régionale de la Santé (DPS) et (DRS)
  • Direction Préfectorale de l’Action Sociale
  • Agence Nationale pour le Développement à la Base (ANADEB)
  • Institut de Conseil et d’Appui Technique (ICAT)
  • Radio La Paix

PROJET AMELIORATION DE L’ACCES DES ENFANTS A UNE EDUCATION DE QUALITE DANS LES ETABLISSEMENTS PRESCOLAIRES ET PRIMAIRES A ATAKPAME (PROJET EDUCATION)

  • Titre du projet : Amélioration de l’accès des enfants à une éducation de qualité dans les établissements préscolaires et primaires à Atakpamé
  • Période de mise en œuvre : Juin 2017- Juin 2020
  • Objectifs: Ce projet vise à contribuer à l’accès des enfants à une éducation de qualité dans la zone d’Atakpamé. Spécifiquement, il a permis de :
  • Augmenter les capacités d’accueil de quatre établissements préscolaires et primaires à Atakpamé ;
  • Promouvoir la mobilisation sociale en faveur de la scolarisation des enfants de notre groupe cible et des autres enfants dans les quatre écoles primaires et jardins d’enfantsciblés ;

 

  • Résultats:

Résultat 1: Les capacités d’accueil des 4 établissements préscolaire et primaire ciblés à Atakpamé sont augmentés à travers la réhabilitation des infrastructures

Résultat 2: La mobilisation sociale en faveur de l’accès, du maintien et de la réussite des élèves de notre groupe cible et des autres élèves dans les 4 écoles primaires et jardins d’enfants ciblés est renforcée

 

  • Bénéficiaires du projet
  • Enfants participants du Programme fréquentant les écoles ciblées
  • Environ 3 528 élèves des EPP Djama-Kpota et Jardin d’enfants, EPP Djama -Tomégbé et jardin d’enfants, EPP Agbonou Gare et jardin d’enfants de l’EPP Poste
  • 150 membres des Associations de Parents d’Elèves et des Comités de Gestion des écoles ciblées et autres
  • 07 membres du comité eau du forage de l’EPP Djama-Tomégbé.
  • 70 enseignants de ces écoles ciblées et autres
  • 20 prêtres et prêtresses des couvents vodou

 

  • Principales activités
  • Réhabilitation des 4 établissements scolaires
  • Equipement des établissements scolaires
  • Construction de latrines et lave-mains dans les écoles
  • Réalisation d’un forage à l’EPP Djama-Tomégbé
  • Mise en place et formation des membres du comité Eau sur la gestion des points d’eau.
  • Mise en place et formation des membres des comités de Santé & Hygiène dans les écoles
  • Formation des animateurs du Programme de Renforcement de la Famille sur l’éducation des filles et l’approche genre
  • Sensibilisation des communautés sur l’éducation des filles et l’équité de genre
  • Formation des enseignants et des chefs d’établissements sur les droits de l’enfant, l’équité du genre et les méthodes éducatives non-violentes
  • Formation des APE et COGEP sur l’approche genre et l’importance de l’éducation des filles.
  • Organisation des séances de discussions avec les prêtres et prêtresses des couvents sur l’éducation des enfants en initiation dans ces couvents

 

  • Principaux résultats
  • Réhabilitation et Equipements des 4 établissements scolaires
  • Après l’équipement en mobilier des 4 écoles réhabilitées, 2 écoles non bénéficiaires du projet (EPP Koeroma 1et 2) ont bénéficié de quelques anciens bancs de l’EPP Agbonou Gare sur l’initiative des Chefs d’établissements.
  • Construction de latrines et lave-mains dans les écoles cibles
  • 4 dispositifs de lave mains mis en place dans les 4 écoles ont été connectés à un point d’eau et sont fonctionnels
  • 7 écoles partenaires sont dotées chacune d’un plan d’action qui est mis en œuvre avec l’implication de toute la communauté éducative. Les axes retenus pour ces plans d’actions portent sur l’hygiène en milieu scolaire, l’irrégularité des élèves et des enseignants, la scolarisation des enfants, l’abandon des enfants, l’accès et la rétention des enfants, les violences et abus à l’école et en famille.
  • A l’issue de la formation des parents et enseignants sur la disciplines positive, 7codes de discipline positive ont été élaborés dans 7 écoles partenaires du projet avec la participation des enseignants et élèves
  • Réalisation d’un forage à EPP Tomégbé
  • Mise en place et formation des membres du comité Eau sur la gestion des points d’eau.
  • Mise en place et formation des membres des comités de Santé & Hygiène dans les écoles
  • Sensibilisation des communautés sur l’éducation des filles et l’équité du genre
  • Organisation des séances de discussions avec les prêtres et prêtresses des couvents sur l’éducation des enfants initiés

 

  • Partenaires du projet
  • Préfecture de l’Ogou
  • Direction Régionale de l’Education
  • Inspection des Ecoles Primaires Publiques
  • Direction Régionale de L’Education
  • Direction Préfectorale de l’Action Sociale
  • 7 écoles : EPP Kamina, EPP La Poste, EPP Agbonou Gare, EPP Koeroma 1 et 2, EPP Djama – Kpota, EPP Tomégbé
  • APE et COGEP des 7 écoles partenaires
  • Les Prêtres et Prêtresses Vodou
  • Radio La Paix